Actualités

Catégorie : Evénements
Cette Ecole scientifique aura lieu du 3 au 8 septembre à Oléron.
Catégorie : Evénements
Cet événement de la Société Française de Métallurgie et des Matériaux est co-organisé par le CETHIL du 23 au 25 octobre 2017.

Liens

 

INTRANET

Faits marquants et distinctions

Août 2016 : Eloïse Guen obtient l'un des prix aux Journées de la Matière Condensée

 

Eloïse Guen, doctorante au CETHIL dans le groupe Micro et Nanothermique (MiNT), partage le prix de la meilleure communication par affiche aux 15ème Journées de la Matière Condensée (JMC15) qui ont eu lieu à Bordeaux du 22 au 26 août 2016. Le travail d’E. Guen, qui est en première année de thèse, consiste à identifier les paramètres qui influent sur la mesure par microscopie thermique à sonde locale. E. Guen partage le prix avec sept autres récipiendaires, qui couvrent tous les domaines de la matière condensée.

La microscopie thermique à sonde locale est une technique est basée sur la microscopie à force atomique (AFM), qui permet la caractérisation thermique locale des matériaux en raison de la faible taille des pointes AFM. Les mesures sont particulièrement sensibles à une série de paramètres tels que l'échauffement de la pointe, la rugosité, ou le contraste de conductivité thermique.

La communication primée, dont les co-auteurs sont sont David Renahy, ingénieur d’études, et P.-Olivier Chapuis et Séverine Gomès, chercheurs permanents du groupe MiNT, s'inscrit dans le cadre du projet européen QUANTIHEAT, coordonné par le CETHIL depuis décembre 2013, qui vise à une meilleure compréhension de la technique. Les JMC sont organisées toutes les années paires par la Division de Physique de la Matière Condensée de la Société Française de Physique (SFP), en alternance avec le Congrès Général de la SFP les années impaires.


Voir les résumés des communications et les noms des récipiendaires sur le site web des JMC15.

Contact : Séverine Gomes, Coordinatrice du groupe Micro et NanoThermique (MiNT)


Juin 2016 : Jocelyn Bonjour élu président du Comité de la Conférence Internationale sur les Caloducs

 

Jocelyn Bonjour, professeur à l'INSA de Lyon et directeur du CETHIL, a été élu président du Comité de la Conférence Internationale sur les Caloducs ("Chairman of the Committee on the International Heat Pipe Conference (IHPC)") à Jeju (Corée du Sud) le 13 juin 2016. Il succède ainsi au Pr. Yuri Maydanik (ITP Ekaterinburg, Russie) qui assumait cette fonction depuis septembre 2004. Précédemment, J. Bonjour avait présidé le comité national de l'édition de l'IHPC qui s'était déroulée à Lyon en 2012.

La conférence internationale des caloducs réunit tous les deux ans environ les principaux acteurs académiques et industriels impliqués dans les développements scientifiques, technologiques et applicatifs de ces dispositifs. Le fonctionnement des caloducs est régi par des phénomènes de transfert de chaleur avec changement de phase liquide-vapeur (ébullition, évaporation, condensation). Ils sont généralement utilisés pour le management thermique ("refroidissement") de systèmes dissipant de la chaleur (par exemple des composants ou cartes électroniques), Ils peuvent également être mis en œuvre pour intensifier le transport de chaleur en vue de l'amélioration de l'efficacité énergétique de systèmes de conversion d'énergie.

Outre son implication dans l'organisation de la conférence, le comité international a pour objectif d'animer cette communauté et de soutenir ses développements. J. Bonjour se donne comme mission de faire mieux connaître les travaux sur la thématique des caloducs, en travaillant à structurer la communication globale sur le sujet.


Contact : Jocelyn Bonjour, Directeur du CETHIL


Mai 2016 : Quentin Mouret obtient un des prix à la conférence ICMF

 

Le prix ICMF Poster Award est un prix attribué aux trois meilleurs posters scientifiques, lors de l’International Conference on Multiphase Flow (ICMF), organisée tous les 4 ans. Ce congrès international, qui réunit les plus grands scientifiques mondiaux travaillant dans le domaine des écoulements diphasiques, s’est tenu du 22 au 27 mai 2016 à Florence (Italie). Quentin Mouret, doctorant au CETHIL, s’est vu attribuer l’un des trois prestigieux prix pour son poster intitulé "Measurements of 3-pentanone Laser Induced Fluorescence (LIF) for imaging concentration of an evaporate n-heptane liquid from a porous media". Cette étude, soutenue par le projet ANR ASTRIDE « Aérodynamique, Sprays et TRansitoires durant l’Injection Directe Essence », a répondu à l’ensemble des critères retenus pour l’obtention du prix : originalité de l’étude, technicité du sujet, et de manière plus générale esthétique et créativité du poster.

Les travaux de Quentin Mouret, codirigés par Dany Escudié et Cédric Galizzi, s’inscrivent dans le Groupe de recherche « Transfert dans les Milieux Réactifs » du CETHIL et portent sur le développement d’un diagnostic optique pour la mesure de concentration quantitative de vapeur (LIF). Ce diagnostic vise à décrire les phénomènes d’évaporation des films liquides combustibles dans des configurations complexes et réactives telles que la chambre de combustion des moteurs automobiles. Grâce aux résultats obtenus, il sera possible d’accéder à la mesure des gradients de richesse locaux et de comprendre les mécanismes agissant sur l’évaporation des films liquides déposés, durant l’injection, sur les parois d’un moteur à allumage commandé. Ces avancées doivent également permettre d’accompagner le développement des codes numériques de type « simulation aux grandes échelles », utilisés pour la conception des nouvelles technologies de moteur.


Contact : Cédric Galizzi, Reponsable du Groupe « Transfert dans les Milieux Réactifs » du CETHIL


Janvier 2016 : le laboratoire commun EDF/CETHIL fête ses 10 ans

 

EDF et le CETHIL fêtent leurs 10 ans d’association dans le cadre du laboratoire commun Bâtiments à Haute Efficacité Energétique (BHEE) et renouvellent leurs engagements pour une durée de 4 ans. Le but : progresser dans la compréhension des mécanismes et des leviers de l’efficacité énergétique et proposer des solutions innovantes.

Le BHEE comptabilise d'ores et déjà 16 thèses de doctorat, ayant porté notamment sur l’optimisation bioclimatique des bâtiments, la recherche de solutions solaires originales (froid,solaire, production électrique en complément d’un capteur thermique, enveloppes actives à base de photovoltaïque), l’optimisation de champs de capteurs géothermiques pour les pompes à chaleur, l’étude et le développement de nouveaux moyens de stockage de chaleur compact et sans perte, la mise au point de méthodes de diagnostics à partir de relevés de consommations électriques, des méthodes logicielles plus rapides et économiques pour représenter les écoulements d’air autour d‘un bâtiment ou la recherche de solutions pour baisser le coût et fiabiliser les isolants sous vide à faible épaisseur. Les membres du BHEE ont également participé à 35 projets collaboratifs : 20 en commun et environ 15 supportés seulement par l’un des deux partenaires mais sur les thématiques du BHEE, en partenariat avec d’autres laboratoires académiques français ou internationaux, des industriels ou des centres techniques.


Voir le Communiqué de presse sur le site web du CNRS
Voir la brève sur le site web de l'INSA
Voir un article dédié sur le site web Enviscope


Contact :
Jean-Jacques Roux, Directeur du laboratoire commun BHEE pour le CETHIL



Le CETHIL participe au projet COMETE qui développe le pilotage intelligent de l'habitat

 

Le projet COMETE, acronyme de "Cloud pour la maison intelligente et l'efficacité énergétique", développe de nouveaux équipements et systèmes dans le but de piloter intelligemment des systèmes domotiques, qui permettront l'amélioration du confort dans les bâtiments résidentiels et publics tout en économisant de l'énergie. Huit partenaires sont réunis dans ce projet : un groupes industriel en pointe dans le secteur de la domotique et une de ses filiales (Somfy et Overkiz), quatre PME et ETI technologiques rhonalpines (ProbaYes, Vesta System, Cotherm et Passy Stores), et deux partenaires de recherche académique de premier plan (le CETHIL, et le l'équipe PErSEUs à Metz). Le  projet COMETE bénéficie du soutien du Conseil général de la Haute-Savoie, et est labellisé par les pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries et Tenerrdis.

 

Voir l'article associé dans l'Usine Digitale
Voir l'article associé dans La Tribune
Voir l'article associé dans Le Messager


Contact :
Christian GHIAUS, Enseignant-chercheur au CETHIL.



Le CETHIL participe au projet TIGRE qui invente le camion du futur

 

Créer le véhicule de transport du futur, voilà l’ambition du projet TIGRE (Technologies Innovantes pour Grands Routiers Economes). Financé par l’ADEME et piloté par Renault Trucks, ce projet devrait répondre à la problématique des véhicules routiers à faibles émissions de gaz à effet de serre. Un démonstrateur roulant, "Optifuel Lab 2", qui intégre la plupart des développements du projet, est maintenant opérationnel et a été présenté par Renault Trucks en septembre 2014. Le CETHIL a contribué au dimensionnement des échangeurs thermiques d'un système de valorisation de la chaleur perdue à l'échappement, tout en développant une nouvelle voie de recherche, plus amont, sur les transferts de chaleur par ébullition.

 

Voir le Communiqué de presse sur le site web de l'INSA
Voir le Communiqué de presse sur le site web de Renault Trucks


Contact :
Jocelyn Bonjour, Directeur du CETHIL.



Eté 2014 : Prix de la meilleure communication écrite au FEDSM (Fluids Engineering Divison Summer Meeting) de l’ASME

 

Chaque année, la FED (Fluids Engineering Divison) de l’ASME organise, à destination des doctorants, une compétition pour la meilleure communication (Graduate Student Paper Competition). Pour l’année 2014, ce prix a été décerné à Zakariaa Refaa, doctorant au CETHIL, pour son article intitulé « Towards the enhancement of the crystallization kinetics of a biosourced and biodegradable polymer : PLA », réalisé dans le cadre de ses travaux de thèse qu’il effectue sous la direction de M’hamed Boutaous, en collaboration avec Shihe Xin et Patrick Bourgin, enseignants-chercheurs au CETHIL.

Zakariaa Refaa travaille dans le groupe "Transferts dans les polymères et composites" du CETHIL. Ses travaux de recherche portent sur la modélisation de la cristallisation du PLA (Poly Lactic Acid) dans différentes conditions thermomécaniques. Ce polymère, biodégradable et biosourcé, possède une cinétique de cristallisation lente. La compréhension de sa cinétique de cristallisation, à la fois dans des conditions statiques et en présence de contraintes thermomécaniques, permettra de proposer des voies d’amélioration adaptées aux procédés de transformation.

Le lauréat a pu présenter ce travail lors du congrès de l’ASME qui s'est tenu du 3 au 7 août 2014 à Chicago (USA). Il a reçu officiellement cette distinction de la part de l'« ASME Fluids Engineering Division Scholarships Steering Committee », accompagnée d’une récompense de 1000 $. Ce prix offre également la possibilité d’intégrer un des différents comités techniques de l’ASME-FED. En conséquence, Zakaria Refaa a été nommé membre du comité technique de l’une des six divisions de l’ASME actives dans son domaine scientifique, pour une année.


Contact : M'hamed Boutaous, Responsable du groupe "Transferts dans les polymères et composites".



Juin 2014 : 2ème prix Biot-Fourier de la Société Française de Thermique (SFT) pour Romain Charnay


 

Le prix Biot-Fourier est attribué aux trois meilleures communications scientifiques lors du congrès de la Société Française de Thermique, sur la base des rapports des relecteurs de communications et de la qualité des présentations des posters. Cette année, lors du congrès annuel organisé à Lyon du 3 au 6 juin 2014, Romain Charnay a reçu le 2ème prix pour sa communication intitulée "Ébullition convective du R-245fa à haute température de saturation". Romain Charnay est actuellement ATER au CETHIL, où il a précédemment préparé sa thèse sous la direction de Rémi Revellin et Jocelyn Bonjour. Ses travaux ont notamment porté sur l'efficacité énergétique des cycles de Rankine pour la récupération d'énergie des gaz d'échappement de camions à travers l'étude de la thermohydraulique des écoulements diphasiques à haute température de saturation. Il a caractérisé les régimes d'écoulement et la dynamique de bulles dans des minicanaux de 3 mm et a mesuré en particulier le coefficient de transfert de chaleur et les chutes de pression. Il a notamment souligné le lien fort entre régimes d'écoulement et transfert de chaleur et a mis en évidence la persistance des mécanismes d'ébullition à fort titre de vapeur et à haute température.



Octobre 2013 : Le projet InterMAC primé lors de la conférence finale du 4ème PREDIT


 

Le programme InterMAC (Interaction flamme-paroi dans les Moteurs à Allumage Commandé), pour lequel le groupe de recherche du CETHIL "Transferts Thermiques dans les Milieux Réactifs" a travaillé, a été primé lors de la conférence finale du 4ème Programme de Recherche et d'Innovation dans les Transports Terrestres (PREDIT).

Ce programme s'inscrit dans la démarche continue menée par tous les acteurs du secteur transport pour réduire l'impact environnemental des motorisations actuelles. Dans ce cadre, ce programme s'est focalisé sur le rôle des parois du moteur sur son fonctionnement et la production de polluants. En effet, dans les Moteurs à Allumage Commandé (MAC) de technologie classique, la flamme est susceptible d'atteindre les parois alors que seulement 30 % du carburant est consommé, ce qui se traduit par une proportion élevée de ce combustible qui brûle en proche voisinage des parois. Afin d'améliorer la simulation numérique de la combustion pour la conception de ces moteurs, il est absolument nécessaire de disposer d'une modélisation de l'interaction flamme - paroi adéquate et performante. Le programme InterMAC a donc proposé un travail de recherche fondamental visant à définir de nouveaux modèles pour l'interaction flamme - paroi dans ce type de moteur, dans le but d'améliorer la prédictivité en terme de vitesse de combustion et de flux thermiques pariétaux. Dans ce cadre, le CETHIL a mis en place une démarche expérimentale innovante qui a permis de fournir les bases de données nécessaires à la validation des modèles et d'améliorer la compréhension des mécanismes physiques qui interviennent lors de cette interaction.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site web de l'ANR.


Contact : Cédric Galizzi, Responsable du groupe "Transferts Thermiques dans les Milieux Réactifs"


Octobre 2013 : Prix du meilleur projet étudiant au congrès SFGP 2013 pour Céline Petit

 

Céline Petit, ingénieur d'études au CETHIL et précédemment stagiaire au laboratoire, s'est vue remettre le prix du meilleur projet étudiant dans la catégorie écoles d'ingénieurs-masters lors du XIVème congrès biennal de la SFGP (Société Française de Génie des Procédés) qui s'est déroulé à Lyon du 8 au 10 octobre 2013.

Le projet, qu'elle a présenté, a été préparé dans le cadre de son stage de master et consistait à concevoir, développer puis caractériser des caloducs de type boucles diphasiques à pompage capillaire (Loop Heat Pipes) destinées au refroidissement de composants ou de cartes électroniques embarqués dans le secteur de l'avionique". Ce projet réunissait le CETHIL, et deux partenaires industriels (ATHERM, fabricant de caloducs, et ATHERM, utilisateur final). Le jury, composé de chercheurs et d’industriels ainsi que les professionnels présents lors de ce congrès, a "particulièrement apprécié le professionnalisme et l'investissement dont elle a fait part dans la conduite de son projet, ainsi que la qualité d'exception de sa présentation."

 

Contact : Valérie Sartre, Encadrante du stage de Céline Petit et responsable du projet de recherche support du stage

 

Septembre 2013 : Prix du meilleur poster au congrès CISBAT 2013

 

La Chaire INSA-EDF, le CETHIL et EDF R&D ont obtenu le prix du meilleur poster dans la catégorie "Integration of Renewables" au congrès international CISBAT 2013 qui a eu lieu du 4 au 6 septembre 2013 à Lausanne en Suisse. Ce congrès est dédié aux "CleanTechs For Smart Cities And Buildings - From Nano to Urban Scale". La communication primée était intitulée "Full scale experiments and modelling of a photovoltaic - thermal (PV-T) hybrid system" et a été présentée par Pierrick Haurant, Christophe Ménézo et Patrick Dupeyrat. Ce prix est l'un des trois prix décernés sur une centaine de travaux présentés devant environ 300 participants (un prix est décerné pour chacune des catégories suivantes : Buiding-Urban simulation ; Integration of renewables ; Information technology and software).

 

Contact : Christophe Ménézo, Professeur Chaire INSA-EDF au CETHIL.


Août 2013 : Prix du meilleur poster "Building Simulation Best Poster Award" à la conférérence de l'IBPSA pour Matthieu Labat ; Jean-Jacques Roux nommé "IBPSA Fellow"

 

 

Matthieu Labat, doctorant, s’est vu attribué le 3ème prix du meilleur poster à l’occasion de la 13ème conférence internationale de l’’International Building Performance Simulation Association (IBPSA), « Building Simulation 2013 », qui s’est tenue du 25 au 28 août à Chambéry. La Conférence a lieu tous les deux ans. A ce jour, IBPSA World fédère les associations nationales de 28 pays membres (http://www.ibpsa.org). La 13ème édition de la Conférence a été organisée du 26 au 28 août 2013 à Chambéry par l’Université de Savoie (http://www.bs2013.fr/). Cette édition a accueilli 630 participants venus de 45 pays. 480 articles (859 résumés soumis) ont été présentés dans les 72 sessions parallèles.

Le poster était intitulé “Simulation of coupled heat, air and moisture transfers in an experimental house exposed to natural climate” et résume une partie de sa thèse co-dirigée par Monika Woloszyn (Professeur à l’Université de Savoie, au LOCIE) et Jean-Jacques Roux (Professeur à l’INSA de Lyon, au CETHIL) en collaboration étroite avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) de Grenoble, qui a bénéficié du soutien de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). L'article présenté discute les performances du modèle de transferts couplés d’air de chaleur et d’humidité développé pendant la thèse, sur la base d’un confrontation aux mesures locales puis globales effectuées sur le dispositif expérimental in situ, une cellule construite sur la technologie des maisons à ossature bois et soumise aux conditions climatiques réelles de Grenoble.

 

Lors de la cérémonie de clôture du congrès, les organisateurs de cette manifestation ont été félicités par le Professeur Ian Beausoleil-Morrison, président de IBPSA World :

- Jean-Jacques Roux (également Responsable du laboratoire commun CETHIL-EDF) a reçu le grade de « IBPSA Fellow » pour sa contribution scientifique majeure au domaine de la simulation des Transferts de Chaleur et de Masse dans les Bâtiments et pour son implication dans l’association. Il est en effet président du comité scientifique de IBPSA France qui, depuis 2000, organise un congrès national tous les 2 ans.

- une distinction honorifique a été remise à Jean-Jacques Roux, président du comité scientifique, à Monika Woloszyn,  vice-présidente de ce comité, et à Etienne Wurtz (DR CNRS/CEA), président du comité d’organisation de la conférence.


Juin 2012 : 2ème prix Biot-Fourier de la Société Française de Thermique (SFT) pour Romuald Rullière


 

Le prix Biot-Fourier est attribué aux trois meilleures communications scientifiques lors du congrès annuel de la Société Française de Thermique, sur la base des rapports des relecteurs de communications et de la qualité des présentations des posters. Lors du congrès annuel organisé à Bordeaux du 29 mai au 1er juin 2012, Romuald Rullière, Maître de conférences au CETHIL, a reçu le 2ème prix pour sa communication intitulée "Dynamique de croissance d'une bulle lors de l'ébullition de l'eau à basse pression". Il s'agit de résultats expérimentaux obtenus sur un nouveau banc d'essais réalisé au CETHIL en 2011 qui permet d'étudier l'ébullition en vase de l'eau à la surface d'une paroi chauffée en cuivre sous de faibles niveaux de pression (10 mbar environ).


Mai 2012 : médaille George Grover pour Frédéric Lefèvre

 

L'International Heat Pipe Conference (IHPC) est une conférence internationale qui se tient tous les deux à trois ans et qui constitue un forum d'échange d'information et d'expériences pour des industriels et des chercheurs académiques travaillant sur les caloducs. Lors de chaque édition, le Comité Scientifique attribue la "George Grover Medal". Cette distinction récompense des chercheurs de moins de 40 ans dans le domaine des caloducs pour mettre en lumière une "contribution remarquable au développement scientifique et technique des caloducs". Frédéric Lefèvre, Professeur au CETHIL, s'est vu décerner la "George Grover Medal" au cours de la 16ème IHPC, qui s’est déroulée du 20 au 24 mai 2012 à Lyon. Il est récompensé en particulier pour ses nombreux travaux visant à la description et à la modélisation d'interfaces liquide-vapeur courbes (ménisques) se formant et se déformant lors de l'évaporation dans des milieux capillaires, à partir de visualisations par microscopie confocale.


Mai 2011 : Patrick Dupeyrat est finaliste à la remise du prix Biot-Fourier
Congrès SFT 2011

 

Le prix Biot-Fourier est attribué aux trois meilleures communications scientifiques lors du congrès annuel de la Société Française de Thermique, sur la base des rapports des relecteurs de communications et de la qualité des présentations des posters. Patrick Dupeyrat, doctorant au CETHIL, a fait parti des trois finalistes lors de la remise du Prix Biot-Fourier le 26 mai 2011 durant la soirée de gala du congrés SFT 2011 à Perpignan, pour sa communication intitulée "Performances energétiques de capteurs hybrides PV-T pour la production d'eau chaude sanitaire".


2010 : Prix du Meilleur Poster à la 7ème conférence IBPSA France

 

Eui-Jong Kim, doctorant au CETHIL, a reçu en novembre 2010 le prix du meilleur poster lors de la 7ème conférence IBPSA France 2010 portant sur le thème de la "Fiabilisation de la performance énergétique du bâtiment".  Il a présenté une publication intitulée "Développement d’un modèle hybride de puits géothermiques verticaux", un travail commun de Eui-Jong Kim1,3, Jean-Jacques Roux1, Michel Bernier2 et Odile Cauret3.
Eui-Jong Kim a commencé sa thèse en mars 2010. Il travaille en collaboration avec EDF dans le cadre du laboratoire commun CETHIL/EDF (BHEE) et avec l’Ecole Polytechnique de Montréal où il a séjourné 6 mois. Son sujet à caractère numérique et expérimental, concerne la modélisation des puits géothermiques verticaux. Des modèles utilisant les techniques de sous-structuration du domaine d’étude, des méthodes mixtes « éléments finis/volumes finis » ainsi que la réduction des modèles d’état et l’imbrication de pas de temps multiples, lui ont permis de proposer plusieurs approches très efficaces sur le plan numérique. L’article proposé à cette conférence concerne plus particulièrement une des approches hybrides numérique/analytique et sa validation sur des données expérimentales.

1 CETHIL, INSA de Lyon
2 Ecole Polytechnique de Montréal, Canada
3 EDF R&D – Département ENERBAT

Décembre 2010 : 1er prix du meilleur poster à la 4ème conférence Internationale « Micro&Nano 2010 » à Athènes pour Kostas Termentzidis

 


Konstantinos Termentzidis, chercheur post-doctorant au CETHIL, s’est vu attribué le premier prix du meilleur poster à l’occasion de la 4ème conférence internationale «Micro&Nano 2010» sur la micro-nanoélectronique, les nanotechnologies et NEMS qui s’est tenue au National Center Scientific Research Demokritos à Athènes du 12 au 15 décembre 2010. Le poster intitulé « Thermal conductivity and thermal bountary resistance of nanostructures » est le fruit d'une coopération entre quatre laboratoires (CETHIL, ESYCOM, MATEIS et LPMCN) dans le cadre d'un projet ANR PNANO, le projet COFISIS. La taille des composants microélectroniques ne cesse de diminuer, et la présence de millions de transistors sur des surfaces de l'ordre du mm² induit un échauffement très localisé dans ces composants. Ces «points chauds»,  jusqu'à plusieurs dizaines de degrés au-dessus de la température ambiante, peuvent être à l'origine de dégradations du composant ou de perturbations du fonctionnement de l'appareil. L'évacuation de la chaleur est donc devenue une question primordiale. Le projet COFISIS (Collective Fabrication of Inexpensive Superlattices in Silicon) vise à utiliser l'effet thermoélectrique afin de réduire la température maximale et favoriser l'évacuation de la chaleur dans les systèmes sur puce (System On Chip) et sur les systèmes dans le boîtier (System In Package). La solution retenue repose sur la fabrication de super-réseaux à bas coût qui sont des successions de milliers de couches minces (quelques nanomètres) alternées : ici, cuivre-silicium. L’efficacité de ces super-réseaux repose en particulier sur trois caractéristiques : leur conductivité thermique, leur coefficient Seebeck et leur conductivité électrique qui doivent être optimisés.


Janvier 2009 : Prix du meilleur poster à la conférence "18th International Photovoltaic Science and Engineering Conference"

 


Patrick Dupeyrat, doctorant au CETHIL, a reçu le 23 janvier 2009 à Calcuta (Inde) le prix du meilleur poster lors de la conférence PVSEC-18 (18th International Photovoltaic Science and Engineering Conference). Cette conférence est l'une des trois plus grandes conférences mondiales sur le photovoltaïque. Ce doctorant à l'INSA de Lyon effectue sa thèse depuis février 2008 au Fraunhofer ISE (Institut fûr Solare Energiesysteme) à Freiburg en partenariat avec EDF R&D. Son sujet porte sur le développement de nouveaux concepts de composants solaires hybrides PV/Th (Photovoltaïques/Thermiques) produisant à la fois de l'électricité et de la chaleur sous forme d'eau chauffée. Les recherches menées sont multi-physiques (intensification des échanges de chaleur, conversion électrique, ...) et transverses à d'autres domaines comme celui des matériaux et de la chimie. Un premier prototype est en cours de test, deux autres sont déjà programmés afin d'atteindre dans un avenir proche une phase de pré-industrialisation.


2008 : Prix du meilleur article publié dans "Building Simulation"


Le prix du meilleur article publié en 2008 dans la revue « Building Simulation » (Building Simulation Best Paper Award for 2008) a été décerné à Monika Woloszyn, Maître de Conférences à l’Université Claude-Bernard Lyon 1 et chercheuse au CETHIL, ainsi qu’à Carsten Rode (DTU, Danemark). L’article distingué porte sur une synthèse des outils de simulation en thermo-hygro-aéraulique de bâtiment ; il s’intitule "Tools for performance simulation of heat, air and moisture conditions of whole buildings".

Ce travail a été effectué dans le cadre d’un projet de l’Agence Internationale de l’Energie, co-coordonné par le CETHIL.


Référence de l'article : Building Simulation, 1(1): 5−24
.


Octobre 2008 : Prix Meilleur Poster à la conférence "25th PLEA (Passive and Low Energy Architecture) International Conference : Towards Zero Energy Buildings"

 


Valentin Gavan, doctorant au CETHIL, a reçu le prix du meilleur poster en octobre 2008 lors de la 25ème conférence internationale PLEA, à Dublin (Irlande). Il a présenté une publication intitulée Double-skin façade exhaustive simulation throughout combined thermal and daylight modelling Application to optimal control (dont les co-auteurs sont, C. Muresan, M. Jandon, M. Woloszyn, J.J. Roux, D. Dumortier).

Valentin Gavan a commencé sa thèse en octobre 2006. Il travaille en collaboration avec le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). Il s’intéresse à la performance énergétique des façades actives types double-peau, entièrement vitrés. Après un travail expérimental de validation du modèle thermique à l’échelle réelle, il s’intéresse maintenant à la gestion optimale des protections solaires et des débits de ventilation dans ces façades, notamment pour éviter l’utilisation de systèmes de climatisation en été.
Sa publication résume également le travail à caractère pluridisciplinaire fait dans le cadre du projet ANR/PREBAT/RFI (vers un Régulateur de Façades Intelligentes) en collaboration avec le CSTB, SOMFY et le laboratoire LASH de l’ENTPE.


2007 : Prix Moody de l’ASME 2008 pour M’hamed Boutaous

 

Dans le cadre du congrès annuel de l’ASME, FED2007, organisé à San Diego (USA) en 2007, le prix Lewis. F. Moody Award 2008 a été décerné à M’hamed Boutaous, Maître de conférences au CETHIL, pour sa conférence intitulée “Heat Transfer and Air Diffusion Phenomena in a Bed of Polymer Powder Using Apparent Heat Capacity Method: Application to the Rotational Molding Process”. Ce prix, qui récompense la meilleure contribution en lien avec la pratique de l'ingénierie des fluides («the most outstanding original papers dealing with the practice of fluids engineering»), est partagé avec E. Perrot, A. Maazouz, P. Bourgin et P. Chantrenne, pour leur travail commun sur les transferts thermiques dans des poudres de polymère. La cérémonie de remise de prix a eu lieu le 12 août 2008, lors de la conférence annuelle de l’ASME à Jacksonville (USA) qui s'est tenue du 10 au 14 août.


Mai 2008 : Rémi Revellin reçoit le 1er prix du Jeune Scientifique à la conférence EUROTHERM 2008

 

Rémi Revellin, maître de conférences au CETHIL et ingénieur INSA, s'est vu décerné le 1er prix du Jeune Scientifique de l’EUROTHERM 2008. Ce prix consacre l’excellence d’une thèse soutenue en Europe dans le domaine de la thermique.
La thèse de Rémi Revellin s'intitule "Experimental two-phase fluid flow in microchannels" et a été réalisée à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse. Décerné tous les quatre ans, ce prix lui a été remis par le Président de l'EUROTHERM, le Professeur Hans Müller-Steinhagen, le 21 mai 2008 à Eindhoven.


2006 : Médaille de bronze du CNRS décernée à Séverine Gomes

Diaporama de la remise de médaille
le 28 juin 2006
""